Loppsi en résumé

Ce n’est pas une substance hallucinogène, bien que ses effets, telle la prolifération de bonhommes bleus, pourraient le laisser penser.

Il s’agit du dernier modèle de karcher social, qui nettoiera la France de ses sales pauvres, de ses cybercriminels, de ses mécontents excessivement aggressifs et plus généralement, de tous ceux qu’on ne saurait décemment tolérer longtemps dans le champs d’une caméra – hormis celle d’une prison.

Criminalisation de la pauvreté

- La vente à la sauvette (vente de clopes, de vêtements, de maïs ou de marrons chauds…)sera punissable de 6 mois de prison et de 3750 euros d’amende

- Les habitats de fortune (bidonvilles, campements de tentes, de caravanes, de camions), ou même les auto-constructions (cabanes, yourtes…) peuvent être expulsés et détruits sous 48h sur ordre du préfet.

Optimisation du flicage dans la vie quotidienne

- Mise en place de 40 000 nouvelles caméras de vidéosurveillance, et autorisation pour les entreprises privées de filmer l’espace public. Possibilité pour l’état de contraintes les mairies à en installer.

- Des “citoyens-relai” au service des flics.surveillance et délation seront le travail de ces nouvelles milices invisibles.

- Les agents de sécurité privés, les vigiles, auront certaines compétences qui n’étaient attribuées qu’aux flics : fouilles, contrôles d’identité.

- Un couvre-feu (interdiction de circuler dans la rue) le soir pour les mineurs de moins de 13 ans

Répression

- Les peines plancher s’appliquent dès le premier délit dans les cas de violences aggravées (c’est à dire avec blessures, ou commises contre des flic). Pour un délit de ce type dont la peine prévue est de 3 ans de prison, on prend au minimum 6 mois ferme (et 1 ans pour 5 ans, 2 ans pour 10 ans). Pour des délits qui pouvaient n’être sanctionnés que d’une amende, cette loi prévoit pour les mêmes faits (comme lancer un oeuf sur un flic, avec circonstances aggravantes comme l’avoir fait  en réunion, ou en “bande armée”), six mois minimum.

Ces lois sont claires, criminaliser la pauvreté, les minorités, et écraser tout type de résistance à l’ordre ou de débrouille, tout ce qui n’entre pas dans la planification étatique.

Pour connaître plus en détail les implication de cette lois, et la multitude de points qui la composent (dont seuls les plus importants sont évoqués ici), lire les autres textes présents sur le blog. Pour avoir le détail des articles, amendements, et le compte rendu du processus de vote en cours, tous les liens sont disponibles sur http://www.loppsi.fr/

EmailShare

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>